Signes et symptômes de l'ostéochondrose cervicale

Nerf pincé dans la colonne vertébrale avec ostéochondrose cervicale

Les troubles musculo-squelettiques sont l'une des maladies les plus courantes sur terre. Peu de gens parviennent à les éviter complètement, surtout après 40 ans, bien que les experts admettent que les problèmes de colonne vertébrale, de muscles et d'articulations sont devenus «plus jeunes» et que les très jeunes se plaignent de plus en plus de douleurs.

Cela est dû au style de vie que beaucoup connaissent déjà: assis, séjour prolongé dans la même position (principalement derrière les appareils et les moniteurs), manque d'activité physique. En conséquence, la posture est altérée, les sels et autres substances nocives s'accumulent dans le corps, les fonctions du système musculo-squelettique sont altérées et, par conséquent, les organes internes peuvent être déformés.

La plus courante de ces maladies est l'ostéochondrose, qui affecte à la fois les personnes âgées et les personnes relativement jeunes, et l'ostéochondrose - problèmes de la colonne lombo-sacrée et cervicale. Le deuxième type d'ostéochondrose le plus courant, le cancer du col de l'utérus, est une affection inconfortable. De plus, si elle n'est pas traitée, elle est progressive et affecte considérablement le mode de vie au point de devenir handicapée. Cela signifie que vous devez reconnaître en temps opportun les symptômes de cette maladie et contacter un chirurgien orthopédiste ou un vertébrologue pour un traitement en temps opportun.

Comment se développe l'ostéochondrose cervicale

Si une personne mène une vie sédentaire ou se trouve dans la même situation depuis longtemps en raison de son travail, le risque de développer une ostéochondrose est très élevé. Avec le développement de la maladie, des changements apparaissent dans les disques intervertébraux, ils se déforment et changent de structure.

Les disques intervertébraux sont situés entre les vertèbres. Leur travail consiste à soutenir la colonne vertébrale, à la rendre flexible et solide. Il y a sept vertèbres dans le cou qui aident à soutenir et à faire pivoter la tête, à fléchir le cou, etc. Les vertèbres cervicales sont très proches les unes des autres, de sorte que même avec peu d'effort physique, elles sont blessées et déplacées. Le danger de la maladie réside dans le fait que cela affecte les terminaisons nerveuses des nerfs spinaux, ce qui affecte les vaisseaux qui irriguent le cerveau. Le cerveau, à son tour, reçoit moins de substances vitales, ce qui peut conduire au développement d'un certain nombre d'autres maladies plus graves, pouvant entraîner une invalidité et même la mort du patient.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles l'ostéochondrose cervicale peut commencer et se développer. Les raisons les plus courantes et les plus courantes sont les suivantes:

Lésion rachidienne avec ostéochondrose cervicale
  • métabolisme perturbé dans le corps, en particulier dans la région cervicale, déséquilibre hormonal;
  • Dépôts de sel;
  • faible activité physique, mode de vie sédentaire;
  • séjour prolongé dans une position (devant l'ordinateur, conduire une voiture, etc. );
  • mauvaise alimentation;
  • Obésité;
  • Blessures et ecchymoses au cou;
  • Hypothermie du corps.

L'ostéochondrose se produit également dans le contexte de maladies chroniques du système musculo-squelettique, telles que la scoliose ou les rhumatismes.

De plus, une prédisposition génétique de l'organisme conduit souvent à l'ostéochondrose.

Quelle qu'en soit la raison, l'ostéochondrose doit être traitée dès l'apparition des symptômes.

Signes d'ostéochondrose cervicale

L'ostéochondrose dans cette partie de la colonne vertébrale n'apparaît pas toujours brusquement et de manière inattendue. Le plus souvent, il se développe lentement et, au fil du temps, les symptômes s'aggravent, leur nombre augmente. Plus les vertèbres sont endommagées et les racines nerveuses pincées, plus les symptômes deviennent visibles.

Le premier symptôme à surveiller est une douleur à des degrés divers dans la colonne cervicale, irradiant vers d'autres parties du corps - l'arrière de la tête, le front, les oreilles, l'avant-bras, l'épaule, la poitrine, etc. consulter un médecin pour déterminer s'il s'agit en fait d'une ostéochondrose, qui ressemble souvent à d'autres maladies sur le plan symptomatique.

Autres signes d'ostéochondrose

  • La douleur au cou est exacerbée par une tension ou une rotation de la tête;
  • le patient ressent un engourdissement, une sensation de brûlure ou des picotements dans les membres;
  • maux de tête fréquents et vertiges, perte de force, le patient peut se plaindre d'un assombrissement et de mouches, d'acouphènes;
  • Tourner brusquement la tête risque de vous évanouir.

L'ostéochondrose cervicale se caractérise également par:

  • Manque de coordination;
  • Douleur dans la région du cœur;
  • Détérioration de la vision et de l'ouïe.

Variétés d'ostéochondrose

En fonction du type de nerf pincé et de la nature du développement de la maladie, les médecins distinguent plusieurs syndromes:

  • syndrome radiculaire;
  • Syndrome de l'artère vertébrale;
  • Syndrome cardiaque.

Le syndrome racinaire est le piégeage de la première paire de terminaisons nerveuses cervicales. La douleur est ressentie dans le cou, irradiant vers l'omoplate, le bas du dos, l'épaule et l'avant-bras.

Dans le syndrome de l'artère vertébrale, le patient ressent une douleur lancinante à l'arrière de la tête ou des tempes, ou une douleur brûlante au cou et à l'arrière de la tête, qui est aggravée en tournant la tête, tandis que le sommeil irradie vers la poitrine et l'épaule en toussant.

Dans le syndrome cardiaque, les symptômes sont initialement similaires à ceux de l'angine de poitrine, mais la douleur ne disparaît pas après la prise de nitroglycérine, dure plusieurs heures et peut augmenter avec l'exercice et la respiration profonde.

Symptômes de dommages à certaines vertèbres

Le traitement de l'ostéochondrose est prescrit en fonction de la terminaison nerveuse qui a été endommagée. Il y en a huit, dont chacun est situé au-dessus de la vertèbre cervicale. On peut déterminer laquelle des vertèbres est affectée par les symptômes correspondant à une racine nerveuse particulière.

La défaite de l'extrémité nerveuse et la douleur qui en est caractéristique

disque intervertébral normal et endommagé dans l'ostéochondrose cervicale
  • les première et deuxième sections: la sensibilité de l'arrière de la tête est altérée, des douleurs dans les zones pariétales et occipitales;
  • troisième section: engourdissement de la gorge dans la zone de pincement, troubles de la parole, sensibilité de la langue; se produit très rarement;
  • quatrième section: douleur et engourdissement de la clavicule et / ou de l'épaule, maladies respiratoires, douleur au cœur;
  • la cinquième section: douleur à l'épaule, douleur dans la zone de la surface externe de l'épaule, altération de la sensibilité des membres;
  • les sixième et septième sections: douleur dans le cou, l'omoplate, l'avant-bras, le dos, le bas du dos, altération de la sensibilité des mains et des doigts; la défaite la plus courante;
  • La huitième section: douleurs au cou, au dos, aux coudes, engourdissement des petits doigts de toutes les extrémités, cyanose des jambes et des mains due à des troubles circulatoires, manque de sensibilité cutanée, irradie vers les jambes.

Diagnostic et traitement de l'ostéochondrose cervicale

Maux de dos à différents stades du développement de l'ostéochondrose cervicale

Afin de poser de manière fiable le diagnostic de l'ostéochondrose cervicale, il est impératif de consulter un médecin. De nombreux symptômes de l'ostéochondrose sont similaires aux signes d'autres maladies. Par conséquent, il est important non seulement de commencer le traitement de l'ostéochondrose en temps opportun, mais également de ne pas négliger une autre pathologie.

Si vous soupçonnez une ostéochondrose et des signes de terminaisons nerveuses pincées, s'il n'y a pas suffisamment de données, le médecin vous prescrira des rayons X - imagerie par résonance magnétique ou calculée, échographie Doppler et balayage duplex.

Sur la base des données de recherche, du type de syndrome douloureux et d'une combinaison d'autres symptômes, il est possible de déterminer quels disques intervertébraux sont endommagés et de commencer le traitement nécessaire qui restaurera les vertèbres et les racines nerveuses touchées et préviendra le développement de complications de l'ostéochondrose. .

Le traitement est prescrit par un médecin, il est généralement complexe. Tout d'abord, il doit soulager les symptômes de la douleur, qui dans l'ostéochondrose cervicale sont parfois pratiquement insupportables et se propagent non seulement au cou, mais également à d'autres parties du corps.

À cette fin, des analgésiques sous forme de comprimés sont utilisés. Cependant, si la douleur est trop intense, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi que des onguents chauffants et analgésiques, sont indiqués.

Étant donné que les médicaments et les onguents ne soulagent que la douleur et les autres symptômes de l'ostéochondrose du cou, mais n'éliminent pas sa cause. Une fois les sensations douloureuses atténuées, le patient se voit prescrire des massages, des exercices de physiothérapie et de la physiothérapie. On montre au patient un régime, des médicaments qui améliorent la circulation sanguine et soutiennent les fonctions du corps, sous forme de comprimés et d'injections, et des chondroprotecteurs qui aident à protéger et à restaurer les tissus des disques intervertébraux.

Dans certains cas, comme traitement complémentaire, des bains, des applications de paraffine, de la réflexologie et de l'hirudothérapie sont prescrits au patient. Les méthodes traditionnelles de traitement de l'ostéochondrose cervicale aident aussi souvent à ramener rapidement le patient à un mode de vie normal. Cependant, ils ne doivent être utilisés qu'en combinaison avec des méthodes traditionnelles et après avoir consulté un médecin, car la médecine traditionnelle peut avoir des contre-indications et l'utilisation de leurs prescriptions peut être nocive pour une maladie déjà affaiblie du corps.

Complications et prévention de la maladie

Douleurs cervicales avec ostéochondrose cervicale

N'oubliez pas: le traitement de l'ostéochondrose cervicale doit être instauré le plus tôt possible. Plus vous retardez une visite chez le médecin, plus il sera difficile de guérir la maladie et diverses complications peuvent survenir entre-temps. L'ostéochondrose de la colonne cervicale est très dangereuse, car dans cette section, de nombreux vaisseaux sanguins et plexus nerveux alimentent le cerveau.

Toute blessure peut entraîner des problèmes de circulation cérébrale, des troubles neurologiques, y compris des migraines et une hypertension artérielle qui affectent le cœur, les voies respiratoires, l'audition et la vision.

Si vous commencez par une ostéochondrose, des conséquences plus graves sont possibles sous forme d'ischémie cérébrale, d'accident vasculaire cérébral ou de radiculopathie - une maladie dans laquelle des processus se forment sur les vertèbres touchées qui privent partiellement ou complètement le corps de sensibilité et de mobilité. Cependant, ce n'est pas le pire car si vous souffrez d'une forme sévère d'ostéochondrose, la moelle épinière se comprime, ce qui peut entraîner la mort du patient.

Par conséquent, il est très important de remarquer les symptômes le plus tôt possible et de consulter un spécialiste qui vous aidera à retrouver une vie bien remplie. Et pour éviter une maladie comme l'ostéochondrose cervicale, il faut faire plus d'exercice, ne pas éviter l'activité physique, surveiller son poids, manger correctement et équilibré et consulter régulièrement un chirurgien orthopédiste ou un vertébré.