Traitement de l'ostéochondrose de la région thoracique

L'ostéochondrose du rachis thoracique n'est pas aussi souvent évoquée que l'ostéochondrose lombaire ou lombo-sacrée. Ce diagnostic est relativement rare. Le fait est qu'il y a moins de tension sur la colonne thoracique et que le corset musculaire est beaucoup mieux développé dans cette zone que dans le bas du dos.

Diagnostiquer et traiter l'ostéochondrose du rachis thoracique est difficile car les symptômes de la maladie sont souvent cachés et similaires à ceux observés avec des problèmes cardiaques. Par conséquent, dans ce cas, la sélection correcte et opportune des méthodes de diagnostic est particulièrement importante.

Qu'est-ce que l'ostéochondrose thoracique?

L'ostéochondrose de la colonne thoracique est l'une des maladies dégénératives de l'appareil ostéochondral du corps. La dégénérescence (vieillissement et destruction) commence par la malnutrition et la déshydratation du disque intervertébral. Les tissus deviennent plus faibles, plus minces et une croissance osseuse sur les vertèbres peut se produire.

Différence entre un disque sain et un disque avec ostéochondrose

Sous l'influence d'une contrainte mécanique, la partie centrale en forme de gel du disque peut s'infiltrer à travers la structure lâche de la bague extérieure du disque. Au fur et à mesure que le processus se développe, une hernie intervertébrale apparaît.

La distance entre les vertèbres diminue, les racines des nerfs spinaux ou des vaisseaux sanguins se pincent et une vive douleur lancinante se produit. Le processus pathologique peut se propager à d'autres parties de la colonne vertébrale. Sans traitement en temps opportun, la condition s'aggrave et peut entraîner une invalidité.

Raisons de comparaître

Courbure des épines (scoliose)est une cause majeure d'ostéochondrose mammaire. Et comme les principaux processus de formation des tissus osseux et cartilagineux ont lieu pendant l'enfance et l'adolescence, les conditions préalables à cette maladie dégénérative surviennent entre 15 et 16 ans.

Facteurs génétiquesla scoliose et l'ostéochondrose thoracique proprement dite. La faiblesse héréditaire des os, du cartilage et du tissu musculaire influence le vieillissement prématuré de la colonne vertébrale et la destruction des disques intervertébraux.

Blessure de la colonne vertebraleUn stress excessif peut également entraîner une ostéochondrose de la région thoracique.

Troubles métaboliques et circulatoires, maladies endocriniennescontribuent à la détérioration de la nutrition du disque intervertébral. Cela conduit au développement de l'ostéochondrose.

ObésitéEn général, il affecte l'état des organes et des tissus. Un stress constant accru sur la colonne vertébrale et un mode de vie sédentaire sont des facteurs de survenue de l'ostéochondrose thoracique.

Premiers signes et principaux symptômes

  • Le mal de dos autour des omoplates est le principal symptôme et l'un des premiers signes d'ostéochondrose thoracique. Elle se caractérise par des douleurs douloureuses et sourdes qui sont aggravées par le mouvement et la respiration. La douleur peut ceinturer la nuit et s'aggraver.
  • Douleur dans le cœur. L'ostéochondrose de la région thoracique peut provoquer une douleur aiguë et brûlante à gauche du sternum, comme dans l'angine de poitrine et les crises cardiaques.
  • Engourdissement, sensation de froid, picotements, démangeaisons dans le dos et les membres.
  • Douleur d'estomac. L'ostéochondrose mammaire est souvent déguisée en un symptôme qui, à première vue, n'est pas du tout lié à la maladie. Par exemple, si la partie supérieure de la colonne thoracique est touchée, il y a une douleur dans la gorge et l'œsophage, une sensation de boule dans la gorge. La partie médiane de la région thoracique est caractérisée par une douleur dans l'hypochondre droit, similaire à un symptôme de maladie pancréatique. La douleur survient dans la partie inférieure de la poitrine, comme en cas de violation de la fonction intestinale.

Stades de l'ostéochondrose de la région thoracique

Quatre stades de développement sont caractéristiques de l'ostéochondrose de la région thoracique.

Première étape.Le disque intervertébral perd initialement sa force et son élasticité. Des plaintes, des plaintes, des douleurs dans certaines positions du corps et certains mouvements peuvent survenir.

Deuxième étage.Des fissures apparaissent dans le disque intervertébral. Le processus de formation de la hernie commence. Les muscles peuvent avoir des crampes en raison de la compensation de l'instabilité de la colonne thoracique. Il y a une douleur intense dans la poitrine, les membres et le dos.

Troisième section.Une hernie inguinale se produit en raison de la lésion des disques intervertébraux. Il peut comprimer les racines et les vaisseaux sanguins de la colonne vertébrale. La douleur devient constante, intense, peut être douloureuse ou s'aggraver avec le mouvement.

Niveau quatre.Le tissu cartilagineux du disque intervertébral est remplacé par du tissu osseux et le disque intervertébral ne peut plus remplir sa fonction d'amortissement des chocs. La formation de croissance osseuse à la surface du disque intervertébral (ostéophytes) est possible. L'ostéochondrose peut se propager aux disques intervertébraux adjacents. En raison de la douleur intense et de la mobilité limitée de la colonne thoracique, la qualité de vie est considérablement réduite. L'aggravation de l'état peut entraîner une invalidité.

différents stades de l'ostéochondrose mammaire

diagnostic

Souvent, en raison de symptômes vagues, l'ostéochondrose thoracique n'est pas reconnue immédiatement, il existe donc un risque élevé de poser un diagnostic incorrect au départ.

Si vous avez des douleurs à la poitrine et au dos qui surviennent lorsque vous respirez, consultez d'abord un cardiologue et un neurologue. Si le cardiologue a exclu une maladie cardiaque, le neurologue prescrira un diagnostic. En cas de suspicion d'ostéochondrose, des radiographies, des images calculées et par résonance magnétique sont utilisées pour confirmer le diagnostic.

Radiographie.Cela permet de juger de l'état des structures osseuses uniquement, les tissus mous et le cartilage ne sont pas représentés sur les images. Pour rendre ces structures visibles, un agent de contraste est injecté: angiographie, discographie, myélographie.

Tomographie assistée par ordinateur (CT).Cette méthode utilise également le principe de la radiographie, mais à l'aide d'un traitement informatique, il est possible d'obtenir une série d'images de coupes longitudinales et transversales, sur lesquelles des tissus osseux et cartilagineux sont visibles.

Imagerie par résonance magnétique (IRM).C'est le "gold standard" dans le diagnostic de l'ostéochondrose, car il vous permet d'examiner en détail non seulement les dommages aux os, mais également aux tissus mous environnants.

Traitement de l'ostéochondrose de la colonne thoracique

Dans le traitement de l'ostéochondrose de la colonne thoracique, des méthodes conservatrices sont généralement utilisées. Ce sont des médicaments et de la thérapie physique. Dans les cas extrêmes, un traitement chirurgical est effectué.

Méthodes non chirurgicales de traitement de l'ostéochondrose

Le traitement de l'ostéochondrose est un processus complexe et long. Tu dois être patient. Le traitement conservateur comprend à la fois des méthodes thérapeutiques et des changements de mode de vie.

L'objectif principal est d'éliminer la douleur, de soulager l'inflammation, de restaurer les fonctions des racines vertébrales, de renforcer le corset musculaire et l'appareil ligamentaire.

Le soulagement de la douleur est obtenu avec des médicaments. Le traitement médicamenteux est effectué lors d'une exacerbation de la maladie.

Le traitement non chirurgical complexe comprend diverses procédures physiothérapeutiques visant à initier le processus d'auto-guérison du corps. Les mécanismes de défense localisent et complètent les fonctions perturbées par le processus pathologique.

La récupération est progressive, il ne faut donc pas s'attendre à un effet rapide. L'ostéochondrose de la colonne thoracique a été un développement de longue date et prend du temps à traiter.

thérapie physiqueEst un traitement basé sur des facteurs physiques naturels et artificiellement restaurés (froid, chaleur, courant électrique, rayonnement magnétique, laser, etc. ). Des dispositifs spéciaux, des dispositifs et des techniques manuelles sont utilisés en physiothérapie.

Kinésithérapie- thérapie par l'exercice. Il peut être actif (thérapie par l'exercice) et passif (massage, traction). La thérapie par l'exercice est adaptée aux caractéristiques individuelles du patient et vise à renforcer la structure musculaire du dos. Les étirements soulagent la douleur et la tension musculaire.

Thérapie manuelle et massage- Méthodes de manipulation des tissus mous et des articulations pour restaurer le tonus musculaire. Ils rétablissent efficacement la mobilité et soulagent la douleur.

Enregistrement, enregistrement Kinesio- une méthode d'application de patchs élastiques spéciaux sur la peau aux endroits où il est nécessaire d'agir sur les récepteurs afin d'étirer et de contracter les muscles. Une façon de se détendre ou d'augmenter le tonus musculaire.

Thérapie au laser (luminothérapie)- activation biologique des processus de régénération des disques. Les processus de régénération et de restauration des tissus sont lancés.

Thérapie plasma (thérapie PRP)- des injections de votre propre plasma purifié. L'immunité locale augmente, les processus de régénération sont lancés.

Réflexologie, acupuncture, acupuncture- Stimulation des terminaisons nerveuses avec des aiguilles spéciales. Le métabolisme des zones touchées s'améliore, le patient est soulagé de la douleur.

Thérapie par ondes de chocutilise des ondes de fréquences extrêmement élevées qui provoquent une résonance dans les tissus du corps. Permet de démarrer les processus de récupération naturelle.

Parfois, un corset orthopédique est utilisé. Si les muscles ne sont pas suffisamment développés, l'orthèse compense partiellement la charge sur la colonne vertébrale et atténue la condition aiguë.

Il est important de changer le mode de vie d'une personne, d'ajouter de l'activité physique et une alimentation équilibrée. L'effet positif du traitement conservateur est atteint en 2-3 mois. Si un tel traitement est inefficace, un traitement chirurgical est effectué.

Méthodes chirurgicales de traitement de l'ostéochondrose

La chirurgie de l'ostéochondrose de la colonne thoracique est une mesure extrême. Les interventions neurochirurgicales nécessitent des indications particulières. Le plus souvent, l'opération est réalisée dans des cas extrêmement difficiles qui menacent la vie du patient. Si le syndrome douloureux ne répond pas au traitement thérapeutique et que la mobilité augmente, la hernie est supprimée. Des complications sont possibles pendant et après l'opération. La rééducation postopératoire comprend des méthodes de thérapie conservatrice et d'orthopédie et peut durer indéfiniment.

Il est important de se rappeler que les maladies dégénératives du système musculo-squelettique peuvent entraîner une invalidité sans traitement adéquat. La douleur peut devenir chronique, l'ostéochondrose se propage à plusieurs parties de la colonne vertébrale. La prévention rapide des symptômes et le traitement de l'ostéochondrose thoracique au stade initial peuvent empêcher le développement ultérieur de la maladie.

prophylaxie

La prévention de l'ostéochondrose thoracique doit être commencée dès l'adolescence, lorsque l'appareil ostéochondral est formé et qu'il y a des écarts par rapport à la norme sous forme de scoliose. Le développement physique pendant cette période est important, mais sans surcharge. Des charges équilibrées sur tous les groupes musculaires et le développement de la coordination sont les principales recommandations.

Avec le développement de la maladie avec l'âge, il est nécessaire de prêter attention aux activités sportives, mais sans entraînement intensif en force. La natation est considérée comme le type d'activité physique optimal.

Les médecins de la clinique vous aideront à choisir un programme de rétablissement.

Les médecins de la clinique mènent des consultations préliminaires gratuites. Ils évaluent l'état de la colonne vertébrale à l'aide d'IRM, rapportent la probabilité d'absorption et la possibilité de traitement.